miel monoprix

Apiculteurs urbains

Après les poules urbaines, voici le miel urbain qui fait sa place dans plusieurs grandes villes du monde. De plus, selon les spécialistes, le miel des milieux urbains serait plus clair et moins chimique que le miel provenant des régions puisqu’il ne contient aucun pesticide ou insecticide et est produit à partir d’une plus grande variété de pollen.

Le détaillant européen Monoprix s’est intéressé à ce phénomène et commercialise depuis le début de l’année du miel produit sur les toits de deux de leurs magasins. On estime à 300 le nombre de ruches à Paris et il y en aurait près de 400 à New York.

À Montréal, l’hôtel Reine Élisabeth ainsi que 18 autres établissements de la chaîne Fairmont ont déjà procédé à l’installation de ruchers sur leurs toits ou dans leurs jardins. À l’Université de Montréal, 10 ruches garnissent les toits et permettent de polliniser le potager qui y est aménagé.

Dans la ville de Québec, 15 ruches sont localisées sur différents toits du centre-ville.

Décidément, l’agriculture urbaine et la culture sur les toits rejoignent de plus en plus d’adeptes!